Samsung a présenté le Galaxy Note 4 au grand public en 2014. À son lancement, la phablette s’est notamment démarquée par sa puissance et sa résolution très haute définition. Elle a d’ailleurs inauguré les standards actuels de la marque coréenne. De plus, ce modèle reste une référence en matière de productivité. 

Test du Galaxy Note 4 : fiche technique

Test du Galaxy Note 4 : fiche technique

Durant le test Galaxy Note 4, l’appareil impressionne immédiatement par la taille de son écran Super AMOLED (5,7 pouces). Cette spécificité est d’ailleurs à l’origine de l’appellation « phablet », contraction de « phone » et « tablet ». Cette logique a été conservée en français pour donner le néologisme « phablette ». 

Le modèle propose une définition de 2560 x 1440 pixels (WQHD). Il surclasse ainsi la résolution par défaut de l’écran OLED du Samsung Galaxy S10+ (2280 x 1080 pixels). De plus, les couleurs supportées ont nettement augmenté par rapport au Note 3. La différence est flagrante sur les photos. 

Coté performance, la phablette est dotée d’une puce Qualcomm Snapdragon 805 quadricœurs de 1,9 GHz ou 2,7 GHz, selon les versions. L’édition coréenne, pour sa part, est équipée d’un processeur Samsung Exynos 8 cœurs. En outre, l’appareil affiche 3 Go de mémoire RAM et 32 Go de mémoire, extensible jusqu’à 128 Go. 

Le portable dispose de trois micros intégrés améliorant la réduction des bruits et la qualité de l’enregistrement vocal. Il est compatible avec les cartes micro-SIM et le réseau 4G LTE de catégorie 5 (300 Mbps). Le Note 4 est également muni du Wi-Fi (a/b/g/n/ac), du Bluetooth 4.0, du NFC et d’un GPS. 

Pour ce modèle, Samsung a privilégié un capteur photo Sony de 16 mégapixels, au détriment du module ISOCELL du Galaxy S5. Cet appareil photo principal s’illustre notamment par son stabilisateur optique intégré. À l’avant, la phablette dispose d’un objectif 3,7 mégapixels grand-angle. Vous pourrez ainsi prendre des photos de groupe en mode panoramique avec le Wide Selfie Mode. 

Concrètement, cette option permet de prendre des selfies panoramiques sans perdre certains membres du groupe. La fonctionnalité a fait sensation lors de son apparition sur l’appareil photo dorsal du S5. Elle a été tout aussi impressionnante lors du test Galaxy Note 4.

Galaxy Note 4 d’occasion : s’équiper pour un bon rapport qualité/prix

Galaxy Note 4 d'occasion : s'équiper pour un bon rapport qualité/prix
Image par Jean van der Meulen de Pixabay 

Eu égard à ses caractéristiques, le Galaxy Note 4 s’impose comme un précurseur sur de nombreux plans. Ce modèle atypique n’a d’ailleurs aucun véritable concurrent direct sur son segment. Dans l’ensemble, il a repris plusieurs atouts des générations précédentes et introduit diverses fonctionnalités innovantes à l’époque. 

À l’instar du Galaxy S5, le lecteur d’empreintes digitales du Note 4 est notamment intégré à son bouton principal. Le capteur cardiaque est, quant à lui, logé dans le dos de l’appareil. Cette gamme a également inauguré certaines caractéristiques encore visibles sur les Samsung Galaxy S7 / S8 Edge

Le S7 Edge, par exemple, est équipé d’un processeur Samsung Exynos 8 cœurs comme la version coréenne du Note 4. De son côté, le S8 Edge a hérité de l’écran Super AMOLED de 5,7 pouces, avec quelques améliorations. Ainsi, les spécificités techniques de la phablette ont perduré plusieurs générations après sa sortie. 

À sa sortie, cette gamme de mobiles coûtait plus de 600 euros. Le prix du neuf a baissé progressivement au fil du temps. Sa valeur s’est ensuite stabilisée entre 350 et 400 euros sur le marché de l’occasion. Aujourd’hui, vous pouvez acquérir un Note 4 d’occasion à moins de 200 euros sur Internet

Pour ce prix, vous pourrez accéder à une myriade de fonctionnalités qui sont toujours d’actualité. Cet appareil compatible 4G + dispose par ailleurs d’une batterie de 3220 mAh. Malgré les apparences, son autonomie est satisfaisante au quotidien grâce à une gestion intelligente de la consommation d’énergie. 

À travers le test Galaxy Note 4, vous aurez l’opportunité de redécouvrir ce modèle atypique. Vous pourrez apprécier entre autres les atouts pratiques du stylet S et de ses 2048 points de pression. L’accessoire permet ainsi d’écrire à la main sur l’écran, comme un stylo. 

D'autres actualités :