Faut-il désactiver SysMain/SuperFetch sur Windows 10 ?

SysMain fait partie des services natifs les moins appréciés des utilisateurs de longue date de Windows. En effet, le processus est surtout connu pour les désagréments causés depuis son apparition sur Windows XP. Il peut notamment accaparer jusqu’à 100 % du disque ou du CPU et provoquer une surchauffe ou une panne du PC. Néanmoins, il existe plusieurs méthodes pour remédier au problème. 

Qu’est-ce que SysMain/SuperFetch ?

SysMain est un service intégré à Windows afin d’accélérer le démarrage des outils exécutés fréquemment et optimiser les performances du système. Pour y parvenir, le cache stocke et pré-charge les données de ces applications. Il faudra donc moins de temps de chargement à chaque lancement. Ce processus s’appelait Prefetch à son arrivée sur Windows XP. Il a ensuite été rebaptisé Superfetch sous Windows Vista. 

Depuis Windows 10, le gestionnaire de mémoire a été renommé SysMain. Il s’agit néanmoins de la même fonctionnalité. Le service utilise d’ailleurs le dossier système « Prefetch », pour prefetcher (soit littéralement : pré-lecteur), depuis son introduction. Entre-temps, Microsoft a apporté diverses améliorations par rapport à l’utilisation des disques et de la mémoire RAM. Le processus reste toutefois sujet aux défaillances. 

Indépendamment de la version de Windows, le service d’optimisation apparaîtra dans le gestionnaire de tâche. Seule l’appellation peut varier en fonction du système. Il peut être affiché en tant que Service Host : SysMain ou Service Host : Superfetch. Dans tous les cas, le processus s’exécute en arrière-plan et utilise normalement peu de ressources (CPU et RAM). Il est par ailleurs censé libérer de la RAM, si d’autres tâches requièrent plus de mémoire. 

Faut-il désactiver SysMain ?

En général, il est inutile de désactiver le processus SysMain/SuperFetch. L’utilisateur ne devrait même pas remarquer son existence en raison de sa faible consommation de ressources. Cependant, les défaillances de ce service peuvent parfois entraîner : 

  • Des problèmes de performances durant les sessions de gaming ;
  • Des lenteurs au démarrage de l’ordinateur ;
  • Une sollicitation permanente du disque jusqu’à 100 % ;
  • Une surchauffe du PC causant un arrêt d’urgence du système ;
  • Une surconsommation de ressources au niveau du processeur et de la RAM, sur les configurations modestes.

La monopolisation du disque dur est le problème le plus courant associé à SysMain. Dans ce cas, il peut être intéressant de désactiver le prefetcher pour tenter de gérer la défaillance. Il s’agit en effet d’un simple processus d’optimisation de Windows. De ce fait, le système d’exploitation n’en a pas besoin pour fonctionner. La désactivation du service risque seulement de ralentir le démarrage des logiciels les plus utilisés sur l’ordinateur. 

Comment désactiver le processus avec le gestionnaire de services ?

L’arrêt de la fonctionnalité SysMain peut parfois résoudre les problèmes de lenteurs, d’utilisation exagérée du disque dur ou de surconsommation de mémoire. Ainsi, il est assez courant de désactiver le service lors d’un diagnostic. Pour ce faire :

  • Chercher « services » dans le menu Démarrer, puis lancer l’outil Services ou ouvrir Exécuter (Windows + R), entrer services.msc et appuyer sur Entrée ;
  • Dans l’utilitaire Services, scroller vers le bas pour trouver SysMain ;
  • Effectuer un clic droit sur SysMain/SuperFetch et choisir Arrêter ;
  • Pour empêcher le processus de redémarrer avec Windows, refaire un clic droit sur le service et sélectionner la ligne Propriétés ;
  • Choisir Désactivé dans la liste déroulante indiquant le Type de démarrage.

Le service d’optimisation SysMain/SuperFetch est désormais désactivé de manière définitive dans Windows. Autrement dit, il ne sera pas réactivé au démarrage du PC.

Comment désactiver SysMain avec l’éditeur de registre ?

Pour désactiver SysMain sur Windows 10, une solution alternative consiste à recourir à l’Éditeur de Registre. Il est toutefois recommandé de sauvegarder le registre avant toute manipulation à ce niveau. Le système pourra alors être restauré en cas de problèmes. Après cette précaution, il faudra :

  • Ouvrir le menu Démarrer, entrer « regedit » (Registry Editor) et lancer l’Éditeur du Registre ;
  • Dans l’éditeur, suivre le chemin suivant HKEY_LOCAL_MACHINE>SYSTEM> CurrentControlSet>Control>SessionManager>MemoryManagement>PrefetchParameters ;
  • Trouver la clé de registre EnableSuperfetch ;
  • Faire un clic droit sur la clé en question et sélectionner Modifier ;
  • Dans la fenêtre affichant Modifier DWORD, entrer 0 dans le champ Données de la valeur, puis appuyer sur OK ;
  • Reconfirmer si nécessaire et fermer l’Éditeur du Registre.

Cette nouvelle entrée dans le registre permet de désactiver le service SysMain du système d’exploitation. Toutefois, il est généralement nécessaire de redémarrer le PC pour appliquer ce changement paramètre de Windows.

Comment désactiver SysMain avec des lignes de commande ?

L’invite de commande est souvent privilégiée par les utilisateurs familiers avec cette interface. CMD permet par ailleurs de désactiver et d’activer rapidement le processus SysMain/SuperFetch à l’aide de lignes de commande assez simples. Pour gérer ce service :

  • Accéder au menu Démarrer, puis entrer « cmd » dans la barre de recherche ;
  • Lancer l’invite de commande en mode Admin, en faisant un clic droit sur l’outil et en choisissant « Exécuter en tant qu’administrateur » ;
  • Pour désactiver le service, entrer : sc stop « SysMain » & sc config « SysMain » start=disabled ;
  • Pour activer le processus, taper : sc config « SysMain » start=auto & sc start « SysMain ».

Sur les anciennes versions de Windows, il faudra remplacer « SysMain » par « SuperFetch » dans les commandes indiquées. Les férus de PowerShell peuvent également désactiver le service avec des commandes spécifiques à cet outil. Cette fois-ci, il est impératif d’obtenir des droits d’administrateur dans PowerShell, puis d’entrer :

  • Stop-Service -Force -Name « SysMain »; Set-Service -Name « SysMain » –StartupType, pour désactiver le processus ;
  • Set-Service -Name « SysMain » -StartupType Automatic -Status Running, pour activer la fonctionnalité.

Ces deux méthodes sont nettement plus simples et rapides par rapport à l’utilisation de l’application Services ou de l’Éditeur de registre de Windows.

Article en relation
Les derniers posts

Flex office : une nouvelle alternative au télétravail

Le monde du travail a beaucoup évolué depuis la crise pandémique du Covid-19, forçant les employés et les directions à trouver des alternatives hybrides....

Ordinateur portable : quelle configuration privilégier pour la mobilité et l’autonomie ?

Dans le monde hyperconnecté d'aujourd'hui, l'ordinateur portable est devenu un compagnon indispensable, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Avec l'évolution des modes...

Acheter un ordinateur portable MSI ou ASUS : quelle marque choisir ?

Vous hésitez entre acheter un ordinateur portable MSI ou ASUS ? Plusieurs critères peuvent vous aider à faire votre choix. Les deux marques sont...