Comment bloquer l’accès à des sites Internet ?

Internet est désormais indispensable dans différentes parties du quotidien comme le travail, les devoirs scolaires, les recherches personnelles, les loisirs… Cependant, le cyberespace est rempli de distractions, de virus informatiques, de hackers et de prédateurs. Ainsi, il devient parfois nécessaire de bloquer les sites indésirables ou dangereux. Cette opération est néanmoins facile, sur PC et mobile. 

Pourquoi bloquer l’accès à des sites Internet ?

De nombreuses raisons peuvent inciter à bloquer l’accès à des sites Internet. Les contenus sensibles font notamment partie des principales préoccupations sur les lieux de travail et les appareils accessibles aux enfants. Il s’agit d’ailleurs de l’utilité première des programmes de contrôle parental. Ils permettent également de savoir comment bloquer un site sur Google Chrome Android

Outre les contenus pour adulte, ces solutions aident à bannir les pages promouvant la violence, l’extrémisme, le terrorisme, etc. Les plus jeunes seront ainsi protégés des influences inappropriées. D’autre part, la restriction représente un excellent moyen de limiter les sources de distraction au bureau ou en période d’examen. Cette forme d’autodiscipline favorisera la concentration en bloquant vos sites préférés. 

Suivant la même logique, les employeurs filtrent généralement les réseaux sociaux et les sites de divertissement pour gagner en productivité. Ces plateformes risquent en effet de distraire les salariés et d’affecter les performances de l’entreprise. Enfin, les sites malveillants possèdent souvent des caractéristiques similaires. Vous pourrez donc identifier et bloquer les pages suspectes, sans avoir à mémoriser leurs URL. 

Pourquoi bloquer l’accès à des sites Internet ?
Source : shutterstock.com

Comment faire ?

Il existe plusieurs techniques pour bloquer l’accès à des sites Internet. La méthode adaptée dépendra surtout de votre objectif. Par exemple, vous pouvez bloquer tous les contenus pour adulte sur PC ou mobile avec le DNS Cloudflare for families. Cette solution fonctionne indifféremment du terminal, car la restriction vient du résolveur de nom de domaine.

Pour l’utiliser, entrez le DNS 1.1.1.3 (serveur primaire) et 1.0.0.3 (serveur auxiliaire) dans vos paramètres IP. Cette offre permet par ailleurs de bénéficier d’une protection contre les malwares. En effet, il s’agit d’une variante du 1.1.1.2 qui bloque uniquement les codes malveillants. Les deux adresses sont, elles-mêmes, des versions du célèbre service DNS 1.1.1.1 de Cloudflare. 

Vous pouvez également intervenir au niveau du routeur pour bloquer des sites sur tous les appareils connectés à votre réseau domestique. Vous devrez toutefois renseigner manuellement et individuellement les noms de domaines visés. Pour ce faire, ouvrez l’interface de configuration du routeur et entrez les URL à filtrer. Il faudra ensuite réitérer la procédure, si vous visez de nouveaux sites. Enfin, vous pourrez faciliter la démarche en vous servant de programmes de contrôle parental. 

Sur mobile

Pour bloquer l’accès à des sites Internet, l’option la plus simple consiste à utiliser une application mobile de surveillance parentale. Ces programmes ont étés conçus pour suivre les activités d’un mineur sur son smartphone ou sa tablette. Ils permettent aussi de localiser l’appareil en temps réel. De ce fait, les solutions comme mSpy servent souvent d’appli d’espionnage pour le grand public.

Cependant, il s’agit avant tout d’un système de contrôle parental. L’outil permet donc de surveiller et de filtrer les pages Web pouvant être consultées par les enfants. De plus, vous pouvez modifier la liste des sites bloqués à tout moment depuis le tableau de bord des parents. Il est aussi possible de programmer des restrictions horaires pour limiter le temps d’écran de l’utilisateur. Cette option est particulièrement utile pour éviter les distractions durant un laps de temps prédéfini. 

Sur mobile
Source : shutterstock.com

Sur PC

Si vous utilisez Google Chrome, vous pourrez trouver rapidement un bloqueur de sites dans le magasin d’extensions. Il suffit de choisir parmi les éléments proposés et de cliquer sur Ajouter à Chrome. Après l’installation, vous bloquerez une page Web en l’ouvrant, puis en sélectionnant l’icône de l’extension près de la barre d’adresse. Appuyez ensuite sur Bloquer ce site. Répétez l’opération pour chaque cible. 

Même si vous décidez de changer de navigateur, vous pouvez encore bloquer des sites à l’aide du fichier « hosts » du système Windows. Dans les détails :

  • Exécutez le Bloc-notes en tant qu’administrateur ;
  • Dans le programme, appuyez sur Fichier, puis Ouvrir ;
  • Entrez « C:WindowsSystem32driversetc » dans la barre d’adresse ;
  • Double-cliquez sur hosts pour l’ouvrir avec le Bloc-notes ;
  • Sous localhost, créez une nouvelle ligne avec 127.0.0.1 en première colonne ;
  • Ajoutez au moins un espace, puis entrez le nom de domaine à bloquer à droite de l’IP locale (127.0.0.1 www.sitecible.com) ;
  • Répétez les deux étapes précédentes pour les autres sites visés ;
  • Enregistrez (Ctrl+S), puis fermez hosts. 

Si le site reste accessible, vérifiez l’adresse renseignée dans le fichier système, puis redémarrez votre PC.