Si le programme « fact-checking » est déjà actif aux États-Unis, Instagram compte l’étendre au reste du monde afin de prévenir voire d’éviter le harcèlement en ligne. Le fact-checking ou « vérification des faits » détecte les légendes ou les commentaires considérés comme blessants, diffamatoires, non sourcés et met en garde l’utilisateur. Ce dernier réfléchira alors à deux fois avant de poster son avis ou de prendre une opinion pour argent comptant.

Des résultats particulièrement encourageants sur Instagram

Le programme qui sera prochainement déployé dans le monde entier est basé sur l’intelligence artificielle pour reconnaître les commentaires dénigrants ou haineux. Déjà, Instagram reconnaît que les résultats sont très encourageants, surtout vis-à-vis des utilisateurs qui ne méritent pas un déferlement de méchanceté gratuite. En pratique, si un utilisateur écrit « tu es stupide », une fenêtre signale que la légende n’est pas similaire à d’autres. Il existe trois options : « modifier son commentaire », « en savoir plus » ou « ignorer ».

Si votre compte Insta est victime d’abus, de trolling, ou de harcèlement à base d’avis négatifs, des sites proposent l’achat de followers Instagram de qualité et à petit prix afin de contrer ces effets. Plus vous avez de followers, plus vous en attirerez : c’est un effet boule de neige connu des réseaux sociaux, car votre indice de confiance augmente en même temps que le nombre de personnes qui vous suivent ! Le nombre plus élevé de followers “positifs” par rapport aux “trolls” vous permettra ainsi de renverser l’équilibre et de vous débarrasser de ces avis négatifs.

Une aubaine pour les influenceurs

Le Fact-checking offre de nombreux avantages aux influenceurs qui génèrent des revenus via leurs comptes Instagram. Ce programme leur permet en effet de constituer une communauté composée de followers de qualité, ce qui est un point positif vis-à-vis des annonceurs et des marques. Bien évidemment, les contenus de qualité et des descriptions concises sont de rigueur. Fact-checking ou pas, les contenus doivent toujours être compatibles avec les conditions d’utilisation prédéterminées par Instagram.

Pour réussir dans ce domaine, l’influenceur doit également choisir un thème attractif et des sujets/contenus/photos pertinents. Une astuce consiste d’ailleurs à poster les photos entre 2 heures du matin et 5 heures de l’après-midi afin de profiter d’une visibilité optimale, car ceux qui comptent de nombreux followers à l’étranger doivent tenir compte du décalage horaire. Si nécessaire, n’hésitez pas à poster des contenus plusieurs fois par jour pour fidéliser vos abonnés, mais attention, il ne faut pas non plus les inonder de vos publications.

En attendant le déploiement du Fact-checking à grande échelle, pensez à améliorer vos contenus en fonction des commentaires positifs, mais aussi négatifs. Tenez surtout compte des suggestions des abonnés et concentrez-vous sur les sujets qui les passionnent et qui reviennent régulièrement dans les commentaires. Dans tous les cas, restez actif, répondez aux commentaires, programmez des campagnes de promotions en vue d’accroître votre communauté et surtout, n’oubliez pas de veiller sur la concurrence.

Le Fact-checking sera-t-il efficace pour détecter les fausses informations ?

En lançant son programme de fact-checking, Instagram projette principalement d’éradiquer les fausses informations. En d’autres termes, si un contenu est « faux » ou en « partie faux », le post perd en visibilité. En sus, une étiquette en dissuade la lecture et les partages. Forcément, le programme est également lancé sur Facebook, qui a récemment acquis Instagram. Pour l’heure, les déclarations ou les commentaires des personnalités politiques ne se trouvent pas encore dans la ligne de mire du fact-checking, ce qui a relancé la polémique aux États-Unis. De son côté, Twitter compte supprimer les publicités sur fond politique.

D'autres actualités :