Antivirus : comment se protéger sur un réseau Wi-Fi public ?

Notre besoin de data n’a fait qu’augmenter ces dernières années et les hot spot publics sont de plus en plus populaires. Ils fournissent une connexion stable pour écouter de la musique, regarder des vidéos, télécharger des fichiers ou bien même jouer. Leur utilisation est d’autant plus prisée par les télétravailleurs nomades qui aiment travailler lors de leurs déplacements. Ce type de réseau peut néanmoins représenter un risque : comment se protéger sur un réseau wifi public ? Nous vous expliquons tout ce qu’il y a à savoir.

Qu’est-ce qu’un réseau Wi-Fi public ?

Par définition, le Wi-Fi public s’oppose au Wi-Fi privé. Ce dernier se caractérise par le fait qu’il est fermé. Un mot de passe est nécessaire pour pouvoir y accéder, et ce quelle que soit la méthode de cryptage qu’il utilise (WEP, WPA…). Il permet d’éviter le “squattage” de personnes tierces et de garder le contrôle sur les actions qui y sont menées.

A contrario, un Wi-Fi public est ouvert à tous. Originellement utilisé dans les hôtels, ce type de réseau s’est démocratisé ces dernières années et se retrouve aujourd’hui dans la majorité des établissements publics, allant des hébergements de vacances aux bars en passant par les gares, les aéroports et même certains centres-villes.

Dans la majorité des cas, le Wi-Fi public est mis à disposition gratuitement. Le passage d’un portail de connexion, demandant parfois une authentification et la création d’un compte, peut néanmoins être obligatoire.

Qu'est-ce qu'un réseau Wi-Fi public ?
Raimunda-losantos / Shutterstock

Comment se protéger en surfant sur un réseau Wi-Fi public ?

Piratage, logiciels malveillants, espionnage… les risques peuvent être nombreux sur un tel type de réseau. Pas de panique cependant : plusieurs solutions existent pour se protéger sur un réseau wifi public.

  • Connectez-vous uniquement aux Wi-Fi cryptés pour vous assurer que vos données sont protégées. C’est le cas de la majorité des réseaux qui demandent un mot de passe au moment de la connexion.
  • Avant de vous connecter, vérifiez le nom du réseau afin de vous assurer que vous vous connectez bien à celui que vous souhaitez. Par exemple, si vous êtes dans un café Columbus et que le réseau WiFi s’appelle “Columbu$” ou “Columbu”, c’est que vous êtes face à un réseau malveillant. Soyez également vigilant face aux changements inhabituels qui peuvent traduire une manipulation malhonnête : si l’écran d’authentification est différent, si vos identifiants de connexion ne fonctionnent plus ou si la connexion est beaucoup plus lente qu’à l’accoutumée.
  • Vérifiez la technologie de cryptage utilisée, en posant la question directement aux propriétaires du réseau ou en vérifiant sa configuration manuellement. Les réseaux WEP ou WPA n’offrent pas une bonne protection. La norme WPA2 s’avère plus fiable.
  • Désactivez le partage de fichiers pour vous protéger contre les infections de logiciels malveillants.
  • Ne partagez aucune donnée personnelle, les plus sensibles étant vos informations de paiement et vos mots de passe.
  • Activez le pare-feu de votre appareil pour vous protéger contre les accès externes non désirés.
  • Visitez uniquement des sites web dont l’URL commence par HTTPS et non HTTP, qui seront moins sécurisés.
  • Ne laissez pas votre connexion Wi-Fi allumée lorsque vous avez terminé. Grâce à cela, vous éviterez de vous connecter à un réseau malveillant par inadvertance.

La meilleure façon de se protéger sur un réseau wifi public et d’utiliser un VPN (aussi appelé Réseau Privé Virtuel). En cachant votre adresse IP et en cryptant votre trafic, il protège votre identité et vos données de manière efficace. Il vous permettra également de contrôler une grande partie des points cités ci-dessus.

Comment se protéger en surfant sur un réseau Wi-Fi public ?
mipan / Shutterstock

Est-il nécessaire de coupler son antivirus à un VPN pour être bien protégés ?

Une protection anti-virus est indispensable pour se protéger sur le réseau wifi public. Il en existe pour tous les types d’appareils, que vous utilisiez un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Il vous permet notamment :

  • d’être alerté en cas de danger,
  • d’effectuer des scans de façon régulière et automatique afin de détecter les menaces,
  • de mettre en quarantaine ou de supprimer les fichiers qui semblent à risques,
  • de bloquer des pop up et les programmes malveillants,
  • de vous aider à choisir des mots de passe sécurisés.

Utiliser un antivirus et un VPN en même temps vous permet ainsi d’ajouter une couche de protection supplémentaire et de vous prémunir de tous les risques. C’est le mariage parfait pour éliminer les risques de malwares, de ransomwares, de chevaux de Troie ou encore de spams. Certains logiciels, comme l’antivirus gratuit d’Avira, couplent les deux technologies pour vous offrir une protection complète.

Image de couverture Igor Martis / Shutterstock

Article en relation
Les derniers posts

Les tendances actuelles en matière d’écrans PC

Dans un monde où la technologie évolue à une vitesse fulgurante, les écrans pour PC ne font pas exception. Que ce soit pour le...

Nos conseils pour économiser sur votre forfait mobile

Économiser sur votre forfait mobile est une priorité pour de nombreux consommateurs aujourd'hui. Avec une multitude d'offres disponibles sur le marché, il peut être...

Les sports parfaits pour reprendre une activité physique

Après plusieurs années d’inactivité, le choix d’un sport à pratiquer pour reprendre une activité physique revêt une grande importance. En effet, dans l’optique de...