Quelles sont les évolutions digitales dans le commerce traditionnel ?

Des écrans tactiles au paiement mobile, les nouvelles technologies ont profondément modifié le rapport des consommateurs au commerce. Les clients sont entre autres devenus moins patients, plus exigeants et volatils. Dans ce contexte, les sites d’e-commerce sont souvent privilégiés au détriment des points de vente physiques. La digitalisation est donc incontournable dans le commerce traditionnel. 

Pourquoi le commerce traditionnel a-t-il besoin d’évolutions digitales ?

Les nouvelles exigences des clients sont à l’origine des évolutions digitales dans le commerce traditionnel. Effectivement, les consommateurs privilégient désormais les boutiques en ligne en raison de la qualité de l’expérience d’achat et du suivi de la clientèle. Les commerces classiques doivent ainsi adopter des formules innovantes comme la carte de fidélité dématérialisée pour s’aligner sur la concurrence. Il s’agit d’une variante digitale des formules de fidélité traditionnelles qui est accessible en ligne et compatible avec les smartphones. 

La fidélisation des clients représente d’ailleurs un enjeu majeur avec la digitalisation du mode de consommation. Aujourd’hui, les clients peuvent rapidement changer de fournisseur pour suivre une nouvelle tendance ou obtenir des prix plus avantageux. Ce phénomène tend par ailleurs à se développer avec les interactions continues sur les réseaux sociaux. De ce fait, la captation de client devient encore plus difficile pour les vendeurs. Les consommateurs se trouvent, somme toute, en position de force par rapport aux marques et autres fournisseurs de services. 

Dans cet environnement concurrentiel, les commerces traditionnels doivent mesurer l’importance de l’information et de la communication. Ces facteurs sont décisifs pour acquérir et fidéliser les clients. Ils peuvent néanmoins devenir de grands alliés pour les entreprises disposant d’une bonne stratégie digitale. L’idée est de se démarquer en mettant à profit les nombreuses plateformes utilisées par les consommateurs. De plus, ces derniers sont plus réceptifs aux avis et aux échanges sur les réseaux. 

Enfin, les professionnels peuvent optimiser les processus et les ventes en misant sur les évolutions digitales dans le commerce traditionnel. Les marques bénéficient actuellement d’une opportunité unique pour mieux connaître leurs cibles grâce aux données transmises continuellement en ligne. Les commerçants classiques peuvent aussi compter sur ces sources d’informations pour connaître et anticiper les attentes de leurs clients. Sur cette base, ils réussiront à améliorer leur efficacité commerciale et la satisfaction de la clientèle. 

Pourquoi le commerce traditionnel a-t-il besoin d’évolutions digitales ?
Source : shutterstock.com

Quelles sont les différentes évolutions digitales qui aident le commerce traditionnel ?

Malgré l’évolution des modes de consommation, les vendeurs traditionnels bénéficient de deux atouts majeurs pour résister à la montée en puissance de l’e-commerce. Ils proposent, d’une part, des objets palpables pouvant être observés dans les moindres détails. Ainsi, les produits ne réservent aucune mauvaise surprise aux acheteurs. D’autre part, les clients peuvent obtenir des conseils personnalisés sur place. 

Afin d’être concurrentiel, il est important de conserver ces avantages en abordant les évolutions digitales dans le commerce traditionnel. L’objectif est de compléter et de valoriser les points forts des boutiques physiques. Autrement dit, les commerçants doivent réduire les frictions au niveau de leurs atouts et dans leur parcours d’achat en général. Ils pourront ainsi rattraper, voire surclasser, les sites d’e-commerce. 

Concrètement, le paiement est souvent problématique dans un commerce physique. Les solutions proposées sont généralement limitées ou instables. Les clients sont alors contraints d’utiliser un autre mode de paiement ou d’abandonner l’acte d’achat. En couvrant toutes les options disponibles, les commerçants facilitent cette partie de l’expérience client. Les paiements mobiles figurent notamment parmi les solutions les plus prisées des utilisateurs. Ils sont donc indispensables dans le secteur. 

Aujourd’hui, les consommateurs apprécient également les interactions hybrides dans les magasins physiques. Le concept se définit par l’installation des bornes dans une boutique ou un centre commercial. Sur ces terminaux, les clients peuvent réaliser des actes courants en ligne comme la consultation des fiches produits. Ils pourront ensuite demander des compléments d’information aux vendeurs si nécessaire. 

Le plus grand défi consiste en définitive à associer les atouts du numérique et du commerce traditionnel. En effet, un pure-player est parfois pénalisé par l’absence de contact humain ou le manque de disponibilité des conseillers en ligne. Or, les vendeurs sont présents sur place dans les magasins traditionnels. Ainsi, il est crucial de valoriser ce côté accessible et pratique des points de vente physiques.