Business/Marketing La stratégie d'entreprise : un concept clé pour développer son activité

La stratégie d’entreprise : un concept clé pour développer son activité

Les marchés sur lesquels se positionnent les entreprises ne cessent d’évoluer et contraignent ces dernières à établir des stratégies leur permettant de créer ou d’augmenter le potentiel de leur activité. Pour y parvenir, l’entreprise définit ses axes de développement et les moyens qu’elle souhaite mettre en oeuvre pour atteindre ses objectifs : on parle alors de stratégie d’entreprise. Voici les stratégies d’entreprise existantes, à choisir selon le cas de votre entreprise.

Les caractéristiques d’une stratégie d’entreprise

Elle est à fixer selon le marché, la cible, mais aussi l’offre ou le produit de l’entreprise, qui s’engage alors sur le moyen et le long terme, soit entre 3 et 5 ans. Il faut retenir qu’une stratégie d’entreprise se base sur des objectifs, des ressources et des concurrents. Elle répond ainsi aux besoins du marché ainsi qu’à ses menaces à l’aide des forces et des faiblesses de l’institution. Il faut s’attendre alors à des changements sur le long terme.

Stratégie d'entreprise

Les axes de développement d’activité

Selon sa situation, une entreprise a le choix entre 3 axes de développement distincts :

  • soit en misant sur la croissance des activités,
  • soit en décidant de stabiliser l’entreprise en maintenant les activités dans leur état actuel,
  • soit en externalisant ses services, déléguant donc certaines fonctions non stratégiques à un prestataire externe afin de mieux se recentrer sur le cœur du métier.

En optant pour l’un de ces axes de développement, vous choisissez une stratégie adaptée à votre situation actuelle et aux moyens que vous avez décidés de mettre en œuvre pour la bonne réalisation de vos projets d’entreprise.

Les stratégies d’entreprise à mettre en place

Afin que ces axes de développement soient opérationnels, des stratégies d’entreprise sont à envisager :

  • la stratégie de domination des coûts,
  • la stratégie de différenciation,
  • la stratégie d’innovation et de technologie,
  • la stratégie de coopération.

Voyons ensemble ces stratégies plus en détail.

La stratégie de domination des coûts

Il s’agit ici de diminuer grandement les coûts afin de pouvoir proposer des prix plus bas que ceux de la concurrence. L’entreprise réduira alors non seulement ses charges fixes, mais aussi ses charges variables (l’approvisionnement, en négociant des prix plus bas avec les fournisseurs, les coûts de production sans que cela impacte la qualité, la distribution et les charges fixes).

La stratégie de différenciation

Quoi de mieux pour s’imposer sur le marché que de proposer une offre qui se démarque de celle des concurrents ? C’est l’essence même de la différenciation. Il s’agira pour vous de trouver un “plus” à la qualité, à vos stratégies commerciales, etc., afin de vous imposer aux yeux de votre clientèle.

La stratégie d’innovation et de technologie

S’imposer à l’aide d’innovations technologiques est aussi une technique pour devancer la concurrence. C’est donc en quelque sorte une autre stratégie de différenciation.

La stratégie de coopération

Elle demande à l’entreprise, non pas de faire la guerre à la concurrence, mais plutôt le contraire : s’allier avec elle afin que tous les partis puissent tirer des bénéfices du marché. C’est par exemple le cas de l’externalisation, la franchise ou encore les accords de licence. Chaque parti peut ainsi se spécialiser dans un domaine précis tout en gardant son cœur de métier intact.