Investir dans le domaine des cryptomonnaies est un choix souvent judicieux. Toutefois, contrairement à certaines idées reçues, le transfert et stockage de ces devises virtuelles peuvent évoquer des risques considérables liés à la cybercriminalité. Comment garantir votre protection face aux tentatives de piratage ? Qu’en est-il à propos des VPN ? Cet article vous apportera toutes les réponses nécessaires.

Les cryptomonnaies et leur popularité

Depuis près d’une décennie, les cryptomonnaies sont devenues des solutions pertinentes pour investir et développer un « capital » initial. Si le Bitcoin reste la monnaie virtuelle la plus populaire sur le web, d’autres devises attisent également l’intérêt des plus curieux. Ainsi, Le Litecoin, l’Ethereum ou encore le Ripple sont de parfaits exemples qui ne cessent de motiver les investisseurs.

Face à ce phénomène infatigable, certains services dédiés à d’autres domaines sur le web souhaitent intégrer ce marché attrayant. Annoncé depuis 2019, le Libra de Facebook récolte déjà des avis favorables et ne manquera pas de « secouer la toile » lors de ces prochaines années.

Cependant, Internet est marqué par une cybercriminalité toujours plus importante… Et les systèmes de cryptomonnaies sont également concernés par ces risques non-négligeables. L’application de certaines solutions telles qu’un VPN est alors vivement recommandée sur le web.

Quels risques peuvent être considérés ?

Les cryptomonnaies sont particulièrement appréciées par les pirates informatiques… Et cet intérêt peut être rapidement argumenté : les monnaies virtuelles sont caractérisées par une absence d’empreintes bancaires et d’une confidentialité indiscutable. Naturellement, ces caractéristiques sont « idéales » pour ces hackers.

En théorie, les cryptomonnaies peuvent être stockées depuis un portefeuille électronique (E-wallet). Qu’il soit question de modèles dématérialisés ou de portefeuilles dits « physiques », certains commentaires de passionnés affirment que ces solutions sont infaillibles. Effectivement, ces avis sembleront légitimes… Mais le transfert de monnaies virtuelles peut vous exposer à des situations complexes. Celles-ci sont malheureusement bien plus courantes qu’elles n’y paraissent. Cet article publié sur Zdnet.fr recense les vols de cryptomonnaies les plus marquants de l’année 2019.

Comment sécuriser vos cryptomonnaies ?

La sélection de votre e-wallet est une étape essentielle

De nombreuses solutions sont proposées aux internautes pour stocker leurs cryptomonnaies. Hot-wallet, Web-wallet, Hardware-wallet… Votre sélection se révèlera déterminante pour vos devises virtuelles. N’hésitez pas à prendre le temps nécessaire pour comparer ces différentes solutions comme il se doit. Les avis d’utilisateurs publiés sur différents forums vous permettront d’orienter votre choix.

Privilégier l’authentification à 2 facteurs

L’authentification à 2 facteurs est une méthode proposée depuis différents services. L’objectif ? Garantir une identification suivant 2 étapes. De nombreux fournisseurs d’E-wallets proposent ce type de services. Paradoxalement, l’authentification à 2 facteurs est parfois négligée par les possesseurs de monnaies virtuelles. Pourtant, cette méthode d’identification est particulièrement efficace pour compromettre d’éventuelles intrusions. Si celle-ci est accessible, n’hésitez pas à l’utiliser lors de chaque connexion à votre portefeuille électronique.

Autoriser des adresses IP

Afin d’éviter les tentatives de connexion illégitime, un utilisateur d’E-wallets peut également autoriser certaines adresse IP spécifiques lors de chaque identification initiale. Si cette solution est relativement efficace pour éviter les risques liés à la cybercriminalité, celle-ci impose également des restrictions non-négligeables. En effet, les internautes nomades ou utilisateurs d’équipements inhabituels souhaitant accéder à leur E-wallet seront confrontés à une inaccessibilité totale. 

Utiliser un antivirus efficace

Naturellement, les antivirus sont vivement recommandés pour éviter certains risques liés à la cybercriminalité. En effet, de nombreux pirates privilégient l’envoi de virus pour accéder aux données de leurs victimes. L’absence d’un antivirus pourra donc vous exposer à ces situations complexes.

Notez qu’un antivirus gratuit sera généralement moins performant face aux solutions payantes. La sécurisation de vos cryptomonnaies nécessitera donc un léger investissement. Une nouvelle fois, n’hésitez pas à consulter les différents avis publiés sur le web afin d’orienter stratégiquement votre choix.

Installer un VPN

Enfin, l’installation d’un VPN est une autre solution vivement recommandée par de nombreux possesseurs de cryptomonnaies. Effectivement, les réseaux privés virtuels proposent des fonctionnalités exclusives et redoutablement efficaces pour sécuriser l’ensemble de vos données reçues et envoyées sur Internet… Et le transfert de monnaies virtuelles est également une situation adaptée à l’utilisation d’un VPN.

Brièvement, un VPN permet de modifier volontairement vos données de navigation afin de compromettre les tentatives de piratage. Pour cela, plusieurs caractéristiques seront appliquées :

  • L’absence de votre géolocalisation initiale grâce à l’utilisation d’un réseau dit « intermédiaire » (idéale pour contourner certaines restrictions géographiques)
  • L’application d’un système DNS permettant de masquer votre adresse IP
  • L’utilisation permanente d’un protocole de cryptage

Néanmoins, afin de profiter d’une véritable protection, la sélection d’un VPN fourni depuis un abonnement mensuel ou annuel est vivement recommandée.

Pour conclure

Le transfert et stockage de vos cryptomonnaies peuvent vous exposer à des risques considérables liés à la cybercriminalité. Les recommandations présentées dans cet article vous permettront de maximiser votre protection et éviter ainsi des situations malheureusement largement recensées.

D'autres actualités :